DE | EN | FR

La calculatrice CO2

“Quelle quantité de CO2 un passager émet-il lors d’un vol ? » – Les spécialistes de l’environnement de SWISS en collaboration avec la Lufthansa et myclimate se sont attelés à cette question et ont analysé plus de 58 000 vols. L’ensemble de la flotte de l’entreprise a été analysée, depuis le petit jet régional jusqu’aux long-courriers, pour déterminer la consommation totale de kérosène au cours d’un vol, de porte d’embarquement à porte d’embarquement. Les conditions météorologiques les plus diverses (vents), les étapes de roulement au sol ainsi que les circuits d’attente et les changements d’itinéraires en vol ont été saisis à cet effet. La consommation moyenne de kérosène par passager a été calculée sur cette base pour toutes les destinations proposées par SWISS et Lufthansa. Une calculatrice d’émissions qui intègre l’ensemble de ces informations peut ainsi attribuer les émissions moyennes de CO2 à chaque vol car une relation linéaire existe entre la consommation de kérosène et les émissions.

Outre le CO2, le trafic aérien provoque d’autres émissions (en particulier d’oxyde d’azote et de vapeur d’eau) présentant un effet sur le climat. Il règne encore une grande incertitude dans le domaine scientifique quant à l’importance de l’effet sur le climat. Tant qu’il demeurera de grandes incertitudes concernant l’influence précise sur le climat de ces émissions autres que le CO2 du trafic aérien, la SWISS continuera de ne pas tenir compte dans son calculateur d’émissions d’autres émissions que le CO2.